Beau bruit

Maintenant, le 21 avril 2006

Publié le 12 Juillet 2008 par beau bruit in Créations

Ce soir du 21 avril 2006 dans une salle de la Friche Belle de mai à Marseille : un concert pami 600 personnes, dirigé par le compositeur Nicolas Frize et interprété par des musiciens et chanteurs professionnels et non-professionnels : chœur de quarante usagers de la Poste, chœur de vingt enfants d’une école de la Belle de Mai, percussions (Alexandre Régis), violoncelle (Pauline Buet), chanteur alto (Christophe Laporte), clarinette basse (Sylvain Artignan), ensemble vocal (Le nom commun), quatre solistes postiers (André Guidicelli, Michel Sigaud, Viviane Charlet, Jocelyne Frouin + Laurence Woltz), objets et bandes sonores spatialisées.

Dans un recoin obscur de cette même salle : une régie radio sommaire, trois “ouvriers” et une perchiste mobile.

Ce concert était le point d’orgue de Maintenant, résidence de quinze mois de Nicolas Frize à Radio Grenouille et dans le monde postier. Un ouvrage musical et humain autour des correspondances, des messages, du service public et de nos biens communs.

Nous voulions que ce concert final soit aussi un événement radiophonique, mais il aurait été inapproprié, forcément réducteur, de placer quelques microphones dans la salle et d’en diffuser le mélange aussi abruptement sur les ondes. Avec hardiesse, nous avions donc décidé de faire de tout cela une création radiophonique.

À l’aide d’un accompagnement vocal (Xavier Thomas), d'une prise de son mobile (Caroline Galmot), d'échantillons préparés et d'un remixage de l'ensemble (Etienne Noiseau assisté de Sébastien Géli), tout cela en usant de l'improvisation et de l'aléatoire, le parti fut pris de proposer notre propre interprétation des travaux, des rencontres et des discussions ayant émergés tout au long de la résidence du compositeur, en nous adressant spécialement aux auditeurs de la radio.

Maintenant, le 21 avril 2006
(1h19'07) donne à entendre l’intégralité légèrement éditée de ce direct radio.

 

Photo : Bernard Baudin / le Bar Floréal
Commenter cet article