Beau bruit

Der Wind von Rivesaltes

Publié le 4 Juin 2013 par beau bruit in Créations

Der Wind von Rivesaltes – Geschichte eines europäischen Lagers retrace près de 70 ans d'activité d'un camp d'internement français. Achevé et ouvert en urgence en janvier 1941 face au flux de réfugiés espagnols qui avaient fui la répression franquiste, le Camp de Rivesaltes interna ensuite des tziganes français et autres “indésirables”, et surtout des milliers de juifs allemands déportés depuis les régions de Bade, Sarre et Palatinat. Plus de 2000 d'entre eux furent conduits à Drancy puis Auschwitz. À la Libération, le camp changea de mains et des prisonniers allemands y furent entassés dans des conditions tout aussi dramatiques. Après le conflit franco-algérien, des milliers de familles de harkis y furent logées. De 1986 à 2007, une partie du camp fut encore utilisée comme centre de rétention administrative. En ce qui concerne l'avenir, c'est en 2015 qu'un mémorial, le plus grand d'Europe de l'Ouest, devrait ouvrir sur le site.

 

De cette histoire liée à quelques-uns des plus violents conflits du XXème siècle, témoignent Antoine de la Fuente y Ferras, réfugié espagnol, Paul Niedermann, déporté juif allemand, Wilhelm Schiefer, soldat de la Wehrmacht, Zohra A., réfugiée harki, Johanna Reyer, travailleuse sociale. Le guide dans le Camp est Ole Teutloff, jeune allemand stagiaire au Musée-Mémorial du Camp de Rivesaltes. Les lectures sont extraites du Journal de Rivesaltes de l'infirmière suisse Friedel Bohny-Reiter.

 

Ce documentaire est la suite d'un travail entamé en 2011 avec une pièce courte, Tramuntana, sélectionnée au concours Europa – Ein Klangpanorama. Son traitement formel est inspiré par le lieu même : une plaine déserte, battue par la tramontane. Le vent y règne en effet en maître, façonnant depuis toujours le paysage et rendant les conditions de vie très difficiles, en hiver comme en été. Aujourd'hui le vent a presque entièrement eu raison des baraquements, tous à l'état de ruines, et s'illustre encore à travers des éoliennes installées en bordure du camp, dont le bruit incessant remplit le silence.

 

Der Wind von Rivesaltes – Geschichte eines europäischen Lagers (53'28) a été produit par SWR2, radio de Bade-Wurtemberg et Rhénanie-Palatinat. Première diffusion le 5 juin 2013 à 22h.

 

 

Écriture et réalisation : Etienne Noiseau. Collaboratrice au montage et voix de la narratrice : Ariane Demonget. Assistant pour la langue allemande : Ole Teutloff. Voix de la traductrice et lectrice du Journal de Rivesaltes : Silke Ohlert. L'entretien avec Wilhelm Schiefer a été enregistré par José Jornet et Barbara Brix à Neuss en 2008 pour le Musée-Mémorial du Camp de Rivesaltes. Merci à la Région Languedoc-Roussillon, le Musée Mémorial du Camp de Rivesaltes, Élodie Montès ; Radio France et sa Direction des relations internationales ; le Théâtre La Fabrica.

 

DSCN6131-copie-1.JPG

Commenter cet article