Beau bruit

Si j'étais toi

Publié le 19 Avril 2013 par beau bruit dans Créations

Si j'étais toi est un parcours audioguidé sur la colline de la Garde à Marseille, commandé par Radio Grenouille dans le cadre de ses Promenades sonores sur le territoire de Marseille-Provence 2013.

 

sjet07.JPG

 

Notre-Dame de la Garde, c’est le cliché de Marseille, emblématique d'une réelle splendeur – le plus beau panorama sur la cité et ses îles –, et métaphorique d'un certain rapport à la ville : de là-haut, on n’a pas les yeux sur la mouise tout en bas ; on ne voit que le bleu, cette vue sur mer qu'on nous vente tant à Marseille. Mais pour moi, c'est surtout un quartier dont j'ai une connaissance intime car il a été mon jardin et mon paysage quotidien pendant les trois années que j'y ai vécues.

 

Je vous propose donc un itinéraire bis vers la Bonne Mère, avec mes souvenirs comme guide tacite ; un parcours buissonnier dans la part sauvage de la colline ; une promenade tantôt concentrée sur des micro-détails, tantôt ouverte en brèche sur des paysages grandioses. Une suggestion auditive à relier avec l'expérience vivante du lieu, qui est surtout une expérience visuelle de l'espace et de la lumière, et peut-être un préliminaire spirituel à la visite de la basilique.

 

Après avoir écouté la bande-annonce ci-dessous, vous pourrez décider de vous rendre sur place afin d'effectuer la promenade intégrale qui exige 45 minutes de marche soutenue en circonvolution autour de Notre-Dame de la Garde. Rendez-vous sur la page dédiée pour en savoir plus et télécharger la bande-son, puis aux pieds du jardin de la colline Puget pour le départ de la balade.

 

 

• Notes de réalisation : 

Je déteste les audioguides.

La première chose qui m'importune est d'avoir un casque ou des écouteurs dans les oreilles alors que je suis à l'extérieur. C'est une pratique d'écoute que je n'ai pas. Je préfère avoir les oreilles libres et y laisser entrer les sons des lieux, qu'ils me plaisent ou non.

La seconde chose qui me pose problème avec les audioguides, c'est que quelqu'un me dise ce que je dois faire : “Stop, arrêtez-vous, tournez à gauche, à droite, regardez ceci, appréciez cela, écoutez bien ce qu'il faut savoir, etc.”

Alors, lorsqu'on m'a demandé de réaliser un parcours audioguidé, il m'a fallu composer avec ces deux appréhensions, tout en intégrant l'obligation de guider l'auditeur.

J'ai opté pour le tutoiement et le conditionnel (“Si j'étais toi, voici ce que je ferais..."), afin d'être plus suggestif qu'injonctif, ne serait-ce que dans l'intention ! En outre, comme j'ai eu la possibilité de décider du lieu du parcours, j'ai choisi mon ancien quartier. C'est donc un itinéraire intimiste que je propose dans ce quartier emblématique et touristique, basé sur mes souvenirs et ma pratique quotidienne des lieux.

Pour toutes ces raisons, j'aurais vraiment pu être “toi”, et même, on pourrait dire que je suis toi puisque je fais moi aussi la marche en temps réel, marche que j'ai enregistrée et utilisée comme fil conducteur pour cette bande-son. E. N.


Lire la suite

On erre / étape 1

Publié le 17 Avril 2013 par beau bruit dans Ateliers

On erre est le titre d'un atelier radio avec des étudiants de l'ésam, l'école supérieure d'arts et médias Caen-Cherbourg. La particularité de cet atelier est de se faire en collaboration avec Radio Phénix, la jeune radio campus de Caen. Dans notre projet, la radio en tant que moyen de transmission n'est donc pas seulement un horizon accessoire, mais un outil à notre disposition que nous pouvons réellement intégrer au processus de création. Autrement dit, l'objectif de cet atelier n'est pas de réaliser une création sonore, mais une création radiophonique, c'est-à-dire une proposition artistique qui ne peut exister et n'avoir de raison d'être qu'à la radio.

 

Ceci étant dit, il faut bien commencer quelque part, surtout lorsqu'on n'a qu'une seule grosse journée de préparation. Les étudiant·e·s ont eu pour consigne de départ de fabriquer chacun·e une séquence à partir d'une matière personnelle, éventuellement déjà existante. La première émission-test, réalisée en direct à Radio Phénix le mercredi 10 avril à 11h, a donc consisté à mettre bout à bout ces différentes séquences :

 

 

En-dehors des détails techniques, on a pu critiquer la tonalité très sérieuse, un peu scolaire, de cette première émission. Il a donc été suggéré que les étudiant·e·s s'impliquent davantage dans leurs propositions, qu'illes s'y engagent plus franchement, qu'illes travaillent sur la présence de leur corps, sur l'incarnation de leur voix.

 

Dans l'esprit, la deuxième émission a été préparée comme une “face B” à la première ou comme un autre point de vue donné sur les mêmes propositions. Spontanément, les étudiant·e·s, qui jusqu'à présent avaient travaillé seul·e·s, ont commencé à échanger leurs idées : Émilie et Adrien décidant de travailler ensemble sur un nouveau projet, Julie et Audrey testant des choses en faisant appel à des collaboratrices, Carole et Audrey acceptant de faire interpréter leur texte par quelqu'un d'autre. Tout le monde a joué le jeu consistant à s'emparer les matériaux des autres ou à se laisser déposséder de sa propre matière pour la considérer sous un autre angle. Avec très peu de temps de préparation, nous avons enchaîné sur la deuxième émission-test, toujours réalisée en direct à Radio Phénix, le jeudi 11 avril à 11h :

 

 

Entre la première et la deuxième émission, on est passé de l'accumulation d'unités sonores individuelles à un jeu collectif. Cette deuxième émission est encore une simple succession de séquences, qui sont cependant moins étanches les unes aux autres. Le conducteur est meilleur, les enchaînements passent mieux et on peut même entendre des correspondances en termes de sonorités ou de sens. Surtout, on sent que tout le monde s'est fait davantage plaisir.

 

Le pari est donc réussi pour cette première semaine d'atelier, dont on peut voir des photos et commentaires sur le blog du studio son de l'ésam. La prochaine étape consistera à concevoir une création collective qui sera donnée à entendre et à voir au public lors de l'excellent festival Interstice le 16 mai 2013 à 23h. Nos opérations reprennent à partir du 13 mai.

 

IMG_0673.jpg

Pavillon de la Fermeture éclair, lieu qui accueillera la performance finale. Photo : Adrien Melchior

Lire la suite

10 ans de création radiophonique

Publié le 3 Avril 2013 par beau bruit dans Annonces

Ce vendredi 5 avril, rendez-vous à 20h à l'Anthropo, 28 bis rue des Rois de Majorque à Perpignan pour un panorama de 10 ans de création radiophonique, un grand collage de près de 60 minutes d'extraits sonores, activé et commenté en direct.

 

Cette rétrospective a été commandée par le festival Longueur d'ondes de Brest en février dernier à l'occasion de sa 10ème édition. Il y a 10 ans naissait Longueur d'ondes. Il y a 10 ans naissait aussi un mouvement de créativité radiophonique dont internet a été le formidable moteur d'expansion. De nouveaux modes de production, de nouveaux modes d'écoute, de nouvelles formes ont émergé et bouleversé le paysage radiophonique traditionnel. Des bouillonnantes stations en ligne (Arte Radio, Silence Radio) aux nouveaux flux radiophoniques (Resonance FM, free103point9), du réseau d'échange Radia aux bricolages de l'Ouvroir de Radiophonie Potentielle, de la persistance de la radiophonie aux expérimentations en réseau... nous vous proposons d'emprunter la machine à remonter le temps et de voguer, une heure durant, sur les ondes d'une décennie.

 

Extrait :

 

 

Légende : En guise de bande-annonce, ceci est un medley de génériques de France Culture – de quelques émissions mortes (L'Atelier de Création Radiophonique, Surpris par la Nuit, Les Passagers de la Nuit) et de l'actuel Atelier de la Nuit / Atelier de la Création… En 10 ans, il y a des naissances, il y a des morts aussi. Et rassurez-vous, dans ce panorama, on entend bien d'autres choses que France Culture !


P1060060.JPG

Lire la suite

Masculin féministe

Publié le 21 Mars 2013 par beau bruit dans Créations

Qui sont-ils, ces hommes qui ne se reconnaissent pas dans le modèle de domination masculine ? Quelle a été leur prise de conscience et leur cheminement ? Comment se posent à eux les enjeux de l’identité, de la parentalité, du pouvoir masculin en société, au travail et dans la religion ?

 

Tous font le constat que leurs choix de vie sont en contradiction avec la société et que le projet d'égalité femmes-hommes les rend plus libres. Si souvent ces hommes s'accordent sur une réserve à garder – celle de ne pas prendre le pouvoir dans la lutte des femmes – ils croient en leur capacité d'influer positivement sur les comportements masculins.

 

Masculin féministe : des hommes pour l'égalité, un documentaire d'Etienne Noiseau et Nathalie Salles pour France Culture Sur les docks (cliquer pour plus d'info, la liste des intervenants et la bibliographie). Première diffusion : mercredi 27 mars 2013, 17h.

 

 

 

 

Autour de ce sujet, nous conseillons également l'écoute des autres documentaires que Sur les docks a programmés cette même semaine sous l'intitulé “Devenir homme” :

Junior, tu seras un homme mon fils

Masculinités homosexuelles

La Maison des hommes (sur un centre d'hébergement d'hommes violents)

... ainsi que des émissions précédentes, comme :

 Homme sweet homme

 Distinguer masculinité et virilité

Féministe et vous ?

 

egutegia.jpg

Calendrier de campagne de l'unité psycho-sociale Deusto-San Ignacio de Bilbao

et de l'association d'hommes pour l'égalité Piper Txuriak © Guillermo Casas

Lire la suite

La Semaine du Son 2013 à Perpignan

Publié le 4 Janvier 2013 par beau bruit dans Annonces

SemaineDuSon_Perpignan_2013.jpgDu 20 au 26 janvier 2013, la Semaine du Son sera présente pour la deuxième fois à Perpignan, à travers une manifestation axée sur la création et la façon dont le monde se raconte par le son :

 

expo, cinéma, concert,

atelier, rencontres,

pour tout public

 

Osez vous mettre à l'écoute !


La Semaine du Son, c'est quoi ? Depuis 2004, la Semaine du Son a pour but d’initier le grand public et l’ensemble des acteurs de la société à une meilleure connaissance des sons et à l’importance de la qualité de l’environnement sonore, qui doit être pensé, préservé et parfois restauré. La Semaine du Son, c'est chaque année en janvier à Paris, en régions, mais aussi à Bruxelles, à Genève, au Québec, et depuis peu en Amérique Latine, une semaine de manifestations sur des problématiques liées au son selon une approche transversale : artistique, culturelle, médicale, industrielle, pédagogique et économique. 

 

 


 

• DEUX MONDES SUR UNE TERRE

Genre : Installation sculpturale, vidéo et sonore

Organisateur : Pôle Muséal de la ville de Perpignan

Dates et lieu : Muséum d'Histoire Naturelle. Rencontre avec l'artiste le dimanche 20 janvier à 15h sur réservation (04 68 51 50 37). Exposition du 21 au 26 janvier, de 14h à 18h, 4€ / 2€ / gratuit.


TORI lit nuit

Sur un lit d’herbe, deux mondes s’affrontent (par l'image et le son) et se rencontrent sur une micro-sphère : la Terre. En écho aux collections du Muséum, Steven Onghena a conçu une installation in situ, pour donner à voir l'équilibre difficile entre monde humain et monde naturel. Il souhaite ouvrir une réflexion sur l'idée de partage d'une planète avec plusieurs occupants, notamment à travers leurs manifestations sonores.

Steven Onghena est un artiste installé à Mantet. Originaire d'Anvers où il apprend la sculpture, passé à Barcelone où il développe des techniques artisanales, il se définit aujourd'hui comme “land-artist”. Employant des matériaux naturels ou de récupération, il conçoit des œuvres éphémères toujours en relation étroite avec les lieux où il expose. Il explore aussi les médias de l'image et du son pour donner cours à des explorations mentales plus abstraites, liées à une réflexion écologique.

 

LISBON STORY : Le spleen du preneur de son

Genre : Projection de film

Organisateur : Cinémathèque euro-régionale Institut Jean-Vigo

Date et lieu : Institut Jean-Vigo, salle Marcel Oms, jeudi 24 janvier 19h10, 6 € / 3 € (Pass’Culture / UPVD) / abonnements.

 

lisbon-story

En 1994, le cinéaste allemand Wim Wenders réalise Lisbon Story. Il raconte l'histoire de Philip Winter, ingénieur du son allemand, qui traverse l’Europe pour répondre à l’appel d'un ami réalisateur qui a du mal à boucler le film qu’il tourne à Lisbonne. Parvenu à destination, Winter ne peut que constater que son ami a disparu. Le spectateur est convié à la découverte de Lisbonne, accompagnée par les envoûtantes mélodies du groupe Madredeus.

La projection sera présentée et suivie d'une conférence d’Etienne Noiseau, créateur sonore : “Comment s’écrit le son d’un film ?” À travers la relation entre le personnage de l’ingénieur du son et celui du réalisateur imaginés par Wim Wenders dans Lisbon Story, nous nous intéresserons à la manière dont se décide et se conçoit l’univers sonore d’un film.

 

• MUSICAGENOUX

musicagenoux.jpgGenre : Concert de musique électro-acoustique

Organisateur : L'Anthropo

Date et lieu : L'Anthropo. Vendredi 25 janvier, 20h30. 4€ adhésion, 3€ entrée.


Un bric-à-brac d'objets en tous genres (ventilateur, mange-disque, radiocassette, caisse à vin, baleine en céramique, fond de bouteille de gaz...) s'anime et fournit la matière à un voyage sonore ludique et poétique : une musique dont la curiosité est au centre de tout. Un concert de Fabien Portes et Julien Despeysses, anciens élèves du Conservatoire de Perpignan.

 

• LA VILLE COMME INSTRUMENT

Genre : Atelier de création sonore et conférence

Organisateur : Médiathèque de Perpignan

Dates et lieu : Médiathèque de Perpignan. Samedi 26 janvier. Atelier de 10h à 12h sur inscription (04 68 66 30 22) et conférence à 15h30. Gratuit.


LaurentChoquel_glacier.JPGLa ville nous offre toutes sortes de bruits et de rythmes. Le samedi matin, pendant 2 heures, l'acousticien et créateur sonore Laurent Choquel vous propose de vous mettre à l'écoute de la ville. À l'aide d'enregistreurs, de stéthoscopes, d'objets pour faire vibrer les matériaux, ou tout simplement avec vos seules oreilles, vous commencerez à percevoir différemment votre quotidien. Après une promenade d'écoute d'une heure environ, Laurent Choquel vous sensibilisera aux outils informatiques qui permettent de réaliser de véritables créations originales à partir des sons collectés dans la ville.

Si vous souhaitez découvrir l'univers de Laurent Choquel, rendez-vous ensuite à 15h30 pour une conférence et démonstration autour de son travail de création. Venu d'une formation scientifique d'acousticien, passé par le mouvement techno des “free parties”, Laurent Choquel est un chercheur de sons inouïs, qu'il déniche soit dans les outils électroniques, soit dans l'environnement en réalisant lui-même des prises de son, ou encore en créant ses propres instruments. La musique qu'il en tire est un subtil mélange d'électro, de musique concrète et de paysage sonore. Généreux et partageur, Laurent Choquel vous propose une rencontre interactive autour de son travail où il dévoilera quelques-uns de ses secrets de fabrication.

 

 

La Semaine du Son à Perpignan est coordonnée par l'association Beau bruit.

• Contact organisation : lasemaineduson66 (at) gmail.com 06 28 07 03 16.

• Création graphique : Géraldine Stringer

Lire la suite

Afficher plus d'articles

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>