Beau bruit

Articles avec #ateliers catégorie

La Semaine du Son revient à Perpignan

Publié le 27 Janvier 2017 par beau bruit dans Annonces, Ateliers

La Médiathèque de Perpignan invite Beau bruit à participer à sa programmation dans le cadre de la Semaine du Son 2017 ! Nous animerons un "petit déjeuner"/conférence et un atelier. Cliquez pour plus de détails.

Présentation de Syntone avec Alessandro Bosetti

Le 4 février à 10h10. Entrée libre.

Depuis 2008, la revue Syntone fournit des repères dans la gamme encore méconnue des plaisirs auditifs, affûte ses points de vue sur la création sonore et donne la parole aux personnes qui font, qui aiment et qui vivent le son.

Syntone édite également depuis 2015 une revue imprimée à parution trimestrielle, Les Carnets de Syntone. Cet objet à l’aspect graphique soigné est réalisé de façon semi-artisanale. Une aventure éditoriale pas banale, conçue et fabriquée dans les Pyrénées Orientales, en liaison avec des paires d’oreilles dans le monde entier.

Lors de ce "petit déjeuner radiophonique", nous aurons la grande joie de recevoir l'artiste Alessandro Bosetti (au sommaire du Carnet de Syntone n°8). "Musicien parlant", polyglotte, Bosetti travaille sur la sonorité des langues et décline aussi sa recherche sur le langage à la radio en jouant sur l’incompréhension linguistique.  Il nous fera découvrir son travail radiophonique.

Lire la suite

Atelier de création sonore à la médiathèque de Perpignan

Publié le 21 Janvier 2016 par beau bruit dans Ateliers, Annonces

Prêtez l'oreille, prenez du son, venez « ausculter » la médiathèque !

crédit photo : CC-by Jamie / flickr

crédit photo : CC-by Jamie / flickr

Lire la suite

On erre / étape 1

Publié le 17 Avril 2013 par beau bruit dans Ateliers

On erre est le titre d'un atelier radio avec des étudiants de l'ésam, l'école supérieure d'arts et médias Caen-Cherbourg. La particularité de cet atelier est de se faire en collaboration avec Radio Phénix, la jeune radio campus de Caen. Dans notre projet, la radio en tant que moyen de transmission n'est donc pas seulement un horizon accessoire, mais un outil à notre disposition que nous pouvons réellement intégrer au processus de création. Autrement dit, l'objectif de cet atelier n'est pas de réaliser une création sonore, mais une création radiophonique, c'est-à-dire une proposition artistique qui ne peut exister et n'avoir de raison d'être qu'à la radio.

 

Ceci étant dit, il faut bien commencer quelque part, surtout lorsqu'on n'a qu'une seule grosse journée de préparation. Les étudiant·e·s ont eu pour consigne de départ de fabriquer chacun·e une séquence à partir d'une matière personnelle, éventuellement déjà existante. La première émission-test, réalisée en direct à Radio Phénix le mercredi 10 avril à 11h, a donc consisté à mettre bout à bout ces différentes séquences :

 

 

En-dehors des détails techniques, on a pu critiquer la tonalité très sérieuse, un peu scolaire, de cette première émission. Il a donc été suggéré que les étudiant·e·s s'impliquent davantage dans leurs propositions, qu'illes s'y engagent plus franchement, qu'illes travaillent sur la présence de leur corps, sur l'incarnation de leur voix.

 

Dans l'esprit, la deuxième émission a été préparée comme une “face B” à la première ou comme un autre point de vue donné sur les mêmes propositions. Spontanément, les étudiant·e·s, qui jusqu'à présent avaient travaillé seul·e·s, ont commencé à échanger leurs idées : Émilie et Adrien décidant de travailler ensemble sur un nouveau projet, Julie et Audrey testant des choses en faisant appel à des collaboratrices, Carole et Audrey acceptant de faire interpréter leur texte par quelqu'un d'autre. Tout le monde a joué le jeu consistant à s'emparer les matériaux des autres ou à se laisser déposséder de sa propre matière pour la considérer sous un autre angle. Avec très peu de temps de préparation, nous avons enchaîné sur la deuxième émission-test, toujours réalisée en direct à Radio Phénix, le jeudi 11 avril à 11h :

 

 

Entre la première et la deuxième émission, on est passé de l'accumulation d'unités sonores individuelles à un jeu collectif. Cette deuxième émission est encore une simple succession de séquences, qui sont cependant moins étanches les unes aux autres. Le conducteur est meilleur, les enchaînements passent mieux et on peut même entendre des correspondances en termes de sonorités ou de sens. Surtout, on sent que tout le monde s'est fait davantage plaisir.

 

Le pari est donc réussi pour cette première semaine d'atelier, dont on peut voir des photos et commentaires sur le blog du studio son de l'ésam. La prochaine étape consistera à concevoir une création collective qui sera donnée à entendre et à voir au public lors de l'excellent festival Interstice le 16 mai 2013 à 23h. Nos opérations reprennent à partir du 13 mai.

 

IMG_0673.jpg

Pavillon de la Fermeture éclair, lieu qui accueillera la performance finale. Photo : Adrien Melchior

Lire la suite

Le silence de la médiathèque

Publié le 4 Septembre 2012 par beau bruit dans Ateliers

 

Que dire ? Que cette historiette sonore recèle la fraîcheur et l'humour de tout un groupe. Vivante, dynamique, elle donne envie d'être partagée.

 

Comme vous le sauriez si vous aviez suivi notre blog, l'atelier était au début ouvert sur tous les possibles : écouter les sons de la médiathèque, oui, mais après ?

C'est suite à l'écoute d'un extrait du Silence de l'opéra, que l'idée a surgi chez une élève : "Et si, nous aussi, nous racontions une histoire sans images ? Cela pourrait s'appeler Le silence de la médiathèque." Génial ! Lors de la séance suivante, la lecture d'un album pour la jeunesse nommé Silencio a fait jaillir de nombreuses idées. Il s'agissait de mélanger – de mixer, pourrait-on dire – l'histoire de Silencio (un personnage qui voulait imposer le silence par la force) avec les bruits de la médiathèque que nous avons collectés. Et puis, autre invention, quelqu'un a eu l'idée farfelue que, la nuit dans la médiathèque, des personnages de livres puissent s'animer et sortir des pages pour faire le tintamarre. Les enfants ont interprété tous les personnages, fait le bruitage, la musique, et monté chacun un petit bout de l'histoire.

 

Cet atelier s'est déroulé à la médiathèque de Perpignan sur une vingtaine de séances entre mars et juin 2012 avec 28 élèves en CE2 de l'école Arrels. Il y a vraiment eu "création" et je ne crois pas que cela arrive si souvent !

Bonne écoute.

Et dites-nous ce que vous en avez pensé.

Lire la suite

Le Grand Arbre

Publié le 27 Février 2012 par beau bruit dans Ateliers

“Faisons un livre audio” était l'invitation de cet atelier court (quatre fois deux heures) mené à la Médiathèque de Perpignan du 14 au 18 février 2012. Ce qu'on appelle livre audio revêt plusieurs sens : ici, il s'agissait de transposer un album de littérature jeunesse en histoire sonore, d'interpréter texte et images en sons.

• La première séance a consisté à présenter le projet d'atelier aux douze participants d'âges très divers. Histoire de nous mettre quelques sons dans l'oreille, nous avons écouté une création réalisée sur le même principe : Je suis un marronnier. Nous avons ensuite fait une lecture collective de l'album choisi pour cet atelier : Le Grand Arbre de Rémi Courgeon. Nous l'avons analysé en grandes lignes (quels sont les personnages, les décors, les bruits qui participent à l'histoire), puis nous avons achevé cette première séance par la délicate étape de la répartition des rôles : la narration serait effectuée en tandem par les deux adultes les plus expérimentées, tandis que les personnages à dialogues seraient incarnés par les jeunes participants.

• La deuxième séance a été totalement occupée par l'enregistrement du texte avec les comédiens, pendant que les autres participants constitués en groupe de bruiteurs s'entraînaient. À la toute fin, nous avons enregistré avec eux quelques décors importants.

• La troisième séance a vu la fin de l'enregistrement des bruitages, pendant que le groupe des comédiens s'initiait au montage du texte sur les ordinateurs (avec MixSonic).

• La dernière séance a vu l'initiation des participants-bruiteurs au montage, puis la finalisation du montage et du mixage devant tout le groupe. Tous les sons créés n'ont pas été montés, mais en finale voici une création plutôt aboutie. Cela donne envie de recommencer !

Lire la suite

Afficher plus d'articles

1 2 > >>