BEAU BRUIT | cultures sonores

Articles avec #creations catégorie

Les musées sont insensibles

Publié le 9 Septembre 2009 par beau bruit dans Créations

Les musées sont insensibles (Museums are insensible) est une exposition commandée par Soundmuseum.fm et présentée du 10 septembre au 10 octobre 2009. [L'exposition est prolongée jusqu'au 31/10]

Soundmuseum.fm est un “musée en ligne d'art sonore”, composé de deux espaces. L'un, Depot, est la collection permanente qui présente des dizaines de pièces sonores à l'écoute. [Soundmuseum m'a également demandé de réaliser une sélection d'écoute parmi leur collection. Cela se trouve dans le menu Listening Room] L'autre, Gallery, est la galerie temporaire où chaque mois un artiste montre un travail particulier. C'est donc dans Gallery que Les musées sont insensibles se donne à entendre et à voir. (Et oui, attention, il y a aussi à voir)

Les 25 et 26 septembre, Soundmuseum sera présent avec cette exposition à La Haye au festival Todaysart. Après le 10 [31] octobre, l'exposition sera remplacée par une autre, mais devrait cependant demeurer accessible à ce lien direct.

 

En 2008, j'ai été en résidence au [mac], le musée d'art contemporain de Marseille, pour une période de trois fois une semaine. Je faisais (toute petite) partie d'une grosse exposition sur 30 ans d'art contemporain à Marseille. Mon espace de travail se situait au centre du musée, donc en plein milieu de plusieurs tonnes d'œuvres d'art immobiles et disparates. Nombre d'entre elles étaient des installations produisant du son. Rapidement, je me suis rendu compte que j'étais beaucoup plus sensible aux extérieurs du musée qu'à ce qu'il contenait. C'était le printemps et les lieux environnants étaient chargés de lumières, de couleurs et de sons bien plus suprenants et attractifs. L'action de l'homme sur l'environnement était à la fois calme et remarquable. En particulier, il y avait de l'autre côté de la rue ce grand centre commercial que je voyais en quelque sorte comme le parallèle du musée : une large galerie, emplie de produits attirant le regard, de reflets des passants et du son de leurs pas, mêlé à la diffusion de musique légère, de jingles et d'annonces sur les hauts-parleurs. Même le McDo s'avérait en réalité être un substitut au [mac]café pour les travailleurs du musée, le dimanche, quand la cafeteria du [mac] est fermée.

À partir de cet ensemble de perceptions, j'ai produit la pièce
Les musées sont insensibles, qui m'a semblée très appropriée pour une galerie appelée Soundmuseum. Comme Soundmuseum est basé à Amsterdam, je voudrais dédier mon exposition au souvenir de mon oncle Christian Noiseau. La dernière exposition de lui que j'ai pu voir de son vivant était justement montrée dans des vitrines de magasin d'une rue d'Amsterdam.

Merci à David Bouvard et à la compagnie pour la résidence au [mac]. Merci également à Marie Betbèze et à Margot Bourgeois pour le montage vidéo.
Écriture et réalisation : Étienne Noiseau.

 

Lire la suite

Riot radio hit

Publié le 27 Octobre 2008 par beau bruit dans Créations

Riot radio hit, c'est le titre d'une pièce courte un peu potache, faite en réponse à l'appel Revolutionary sound lancé par Radio Papesse, à Sienne en octobre 2008. Écriture et réalisation : Étienne Noiseau.

Sur les thèmes de l'appel à contribution, j'étais incapable de répondre à la question : “Quel est le son de la révolution ?”... Le son de la révolution est-il seulement un, comme le fameux Grand Soir ? Est-il fort ? Est-il bruyant ? Est-il au contraire doux et sourd ? Peut-être est-il muet... Tout comme j'étais incapable de débattre sérieusement du rôle de la radio dans la révolution. Peut-être ne crois-je pas tellement au Grand Soir mais plutôt en nos petites révolutions silencieuses personnelles.
Écoutez Riot radio hit (1'42) ici ou sur la page originale (titre premier : Aïe ! Ouille ! Radio hit !)

 

 

 

 

 

L'archive qu'on peut entendre dans cette pièce est un reportage dans la rue pendant les événements de mai 1968 à Paris. Alors qu'il se trouve en plein milieu des belligérants, le reporter est soudainement atteint par un projectile et la scène vire au comique.
J'ai donc préféré faire une pièce où la radio se trouve
touchée par la révolution, car cela arrive vraiment aussi.


 

Lire la suite

Au beau milieu du bruit

Publié le 14 Octobre 2008 par beau bruit dans Créations

Avant de la quitter, parler de la ville sonore, encore, et de comment on s'en débrouille.
Des amis ont posément répondu présent. Ils racontent leur écoute, le rapport qu'ils entretiennent avec leur milieu immédiat.
Ensemble nous tentons la phonation d'une ville.


Au beau milieu du bruit (24'32) est une commande de SilenceRadio.org pour la thématique “Soundscape Forever” mise en ligne le 21 septembre 2008. Avec les témoignages de : David, Robin, Christophe et Emmanuelle. Écriture et réalisation : Étienne Noiseau.
Écoutez-la ici ou sur la page originale.

 

Commandé par SilenceRadio.org au sein d’une thématique autour du paysage sonore, Au beau milieu du bruit est une tentative de travailler la question de l’environnement sonore urbain, en donnant à entendre l’écoute de quatre “auditeurs de leur quotidien”, avec cette difficulté de parler de son avec du son : le risque est de ne plus savoir quoi écouter ! Au beau milieu du bruit emprunte donc au genre documentaire comme à la pièce phonographique musicale, sans privilégier aucun des deux genres mais en essayant de les entremêler, de manière à ce que “l'écoute du sens” n’endommage pas “l’écoute du son” et vice versa.

 

photo : parapluie anti-bruit, LMA Marseille
 
Lire la suite

n pieces of an imaginary jigsaw

Publié le 20 Juillet 2008 par beau bruit dans Créations

n pieces of an imaginary jigsaw (n pièces d'un puzzle imaginaire) est une commande de Berlin Backyard Radio réalisée entre novembre et décembre 2007. Durée totale : 49'44. Écriture et réalisation : Étienne Noiseau.

Comme son nom l'indique, il s'agit d'un nombre indéterminé (en théorie) de courtes pièces sonores, destinées à être diffusées en podcast, comme si elles étaient extraites d'une radio à inventer. D'où des formes parfois plus expérimentales que d'ordinaire, souvent imparfaites, inachevées.

Ces pièces sont sans conteste des pièces de l'hiver.
Composées dans Marseille sombre et glacé qui lentement se fondait-enchaînait dans Berlin.
Il y eut d'abord une expérience d'écoute, avec un appareil à oreillettes, dans la ville sur-occupée.
Je stoppai mon élan, m'arrêtai complètement et commençai à écouter en arrière (mais pas “en arrière” de la façon qu'on croit).
Puis, je fis un pas en avant dans la forme vierge et vide d'un “autoportrait (de l'auteur) en artiste”.

 

 

• Take over / Reprends (3'33) démarre sur l'énoncé de départ : une situation de perception.

• Recount / Relate (8'41) est une rétrospective carabinée de plusieurs années de productions sonores (le dit “autoportrait en artiste”). Chaque pièce est unique et semble être une part de la même histoire, même si chacune n'existe que pour contrebalancer ou même annuler une autre.  
• Sink / Évide (6'09) est une phonographie sans coupure, l'exact opposé de ce qui précède.  
• Spy / Épie (10'38) s'aventure aux limites des capacités d'implication actuelles de l'auteur. Toutefois, il est possible de lui en demander plus. 
• Search / Recherche (2'55) est le résultat d'une semi-automatisation. Quand la lie du harddrive remonte sous le bout des doigts.
• Relay / Relaie (3'23) est une complainte. À la fin on aura tout oublié, mais il n'y a pas de fin : il y a d'autres pièces, ailleurs, qu'il faut dénicher. Tout est encore soumis à digestion.
• En guise d'épilogue, Ignore / Ignore (14'29) est un long déplacement derrière des essuie-glaces.

 

 

 
Création graphique (cliquez) : Marie Betbèze
Lire la suite

Relax ! nous sommes en démocratie

Publié le 17 Juillet 2008 par beau bruit dans Créations

Relax ! nous sommes en démocratie (7'22) est une pièce sonore de Floriane Pochon et Etienne Noiseau, composée “dans l’allégresse, la somnolence, le dégoût et l’inquiétude” quelque temps après les élections présidentielles de 2007 en France. Cette pièce était à l'origine un complément de programme au numéro 113 de Radia.


Le principal matériau de Relax !... est issu de véritables séances audio d’hypnose et de relaxation. Parce qu'en effet, une séance d’hypnose commence toujours par des recommandations qui pourraient être celles d'une émission de création radiophonique. Et parce qu'en effet, la radio et certains messages propagandistes qu’elle diffuse possèdent de semblables vertus hypnotiques. “Dormez, citoyens : les médias veillent…”


Lire la suite

Afficher plus d'articles

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>