Beau bruit

On erre

Publié le 3 Mars 2014 par beau bruit in Créations

On erre : Une marche en temps réel, depuis le studio de radio jusqu'au lieu du festival, détermine la durée de l'émission et fournit le prétexte à un voyage sonore dans des contrées parallèles, connues ou imaginées.

On erreOn erreOn erre
On erreOn erre
On erreOn erreOn erre

Nous sommes dans un immeuble abritant un studio de radio.
L’heure est tardive, le quartier est désert.
L’obscurité extérieure qui a enveloppé la ville répond comme le ferait une chambre d’écho à la cécité de la nuit radiophonique.
Au rez-de-chaussée de l’immeuble, sur le toit duquel une grande antenne est solidement amarrée, la station de radio scintille tel un phare, une veilleuse, un poste de garde.

Le jeudi 16 mai 2013 – à partir de 23h, sur les ondes de Radio Phénix 92.7 MHz en FM à Caen ou sur le web, en direct, et en public à la Fermeture éclair – a eu lieu la performance radiophonique On erre.

Tout avait commencé par un workshop à l'ésam Caen-Cherbourg dont nous vous avions parlé ici. Alors que la 1ère session du workshop consistait en une libre exploration du médium radiophonique, la 2ème session a été consacrée à la préparation d'une performance originale commandée par le festival intermédia Interstice. La commande incluait la contrainte de réaliser quelque chose pour un public présent dans l'espace physique du festival, tandis que nous souhaitions collaborer avec Radio Phénix, dont le studio est situé sur le campus universitaire. Nous avions donc deux lieux à notre disposition, deux espaces distants, et un choix cornélien à effectuer :

  • Fallait-il se cantonner au studio de radio et proposer au public une expérience d'écoute acousmatique, résolument radiophonique ?
  • Ou, au contraire, allions-nous montrer la radio en train de se faire, en nous produisant devant le public ?

Nous n'avons pleinement opté ni pour une option ni pour l'autre, mais choisi de relier ces deux espaces à la fois physiquement et métaphoriquement.

Pour ce faire, nous avons eu la chance de pouvoir compter sur la collaboration de Marianne Frassati, qui nous a permis de nous inspirer de sa recherche personnelle (protocoles de marche urbaine) et, finalement, de trouver notre fil conducteur et le ressort de la création : la performance de sa marche, transmise en direct, était un défi conditionnant l'aboutissement de la création, avec son lot de suspense. Autour de cela, des éléments préparés à l'avance (narration et lectures en direct, modules sonores prêts-à-diffuser) ouvraient l'écoute sur les thématiques de la marche, de la psychogéographie, de l'errance et de l'exploration.

C'était "On erre"
Une performance radiophonique pour le festival Interstice 2013
Avec :
Marianne Frassati, Julie Cutaia, Adrien Melchior, Émilie Anacoya, Carole Lévy, Audrey Eude, Jean-Jacques Passera
Prise de son mobile : Nicolas Germain
Sonorisation : Alain Quellier
Réalisation : Étienne Noiseau
Merci à Adrien Guillemette, Emmanuel Zwenger, David Dronet

Commenter cet article