Beau bruit

Entre indifférence et intervention

Publié le 7 Juillet 2008 par beau bruit in Créations

Années 2000. Les Marolles sont soumises à ce qu’on appelle la “gentrification” : de nouveaux habitants plus fortunés, séduits par le caractère pittoresque et bon marché du quartier, y élisent domicile, modelant peu à peu le paysage local à “leur image”. Ils cohabitent pourtant avec d’autres gens, laissés pour compte, pour lesquels les Marolles ont traditionnellement été le refuge.
Comment se repose aujourd’hui la question de vivre avec son prochain ?

Entre indifférence et intervention, un reportage dans le quartier des Marolles à Bruxelles (35’47) a été produit en 2005 par le Crayon libre et a reçu le soutien de la Communauté française de Belgique.
Il s'entretient avec Sara Raemdonck (éducatrice de rue), Anne Peeters (de l'association Coiffure Liliane), est guidé par Sebastian Dicenaire et mis en musique par Pascale Deneft (chant et ukulele) et Elisabeth Brouillard (accordéon). Écriture et réalisation : Étienne Noiseau.
 

 

Par ailleurs, ce reportage a été gentiment mis en ligne sur le site de Coiffure Liliane (bas débit). Il a également trouvé l'opportunité d'être diffusé le 7 juin 2005 sur Jet FM à Nantes comme pendant au Bon samaritain de René Farabet, documentaire radiophonique de 1986 auquel il se refère par clin d'oeil. Il a également été “projeté” au Cinéma Nova à Bruxelles le 3 février 2008 dans le cadre de Schieven architek !, une programmation cinématographique et musicale autour du quartier des Marolles.
Commenter cet article