Beau bruit

Vents ferroviaires (Relevés de son n°10, 11, 12)

Publié le 15 Novembre 2010 par beau bruit dans Relevés de son

Le Ferrocarril de Sóller est une ligne de chemin de fer électrifiée construite en 1912 pour désenclaver la ville de Sóller et la relier à la capitale majorquine. Le look début-de-siècle de ses trains en bois font du Ferrocarril un monument prisé par les touristes, mais c'est encore aujourd'hui le moyen le plus rapide pour effectuer ce trajet qui coupe spectaculairement à travers la Sierra de Alfàbia.

 

L'avertisseur sonore du Ferrocarril est généralement un sifflet à la note flûtée, parfois une trompe pneumatique moins mélodieuse (cf. troisième relevé). Lors des manœuvres de départ ou d'arrivée, les employés communiquent également à l'aide de petites trompes.

 

Écoutez trois “dialogues” de “vents” ferroviaires.

[Cliquez sur le rond rouge pour écouter]

 

Manœuvre en gare – Palma 23/04/2010 12h55 1'12


 

Vers Sóller – Bunyola 17/04/2010 19h30 1'02

 

 

Départ – Sóller 24304/2010 12h01 1'27



• Tous les relevés de son

Carte des relevés

Lire la suite

Relève de sons

Publié le 14 Novembre 2010 par beau bruit dans Annonces

Après plusieurs mois de silence sur Beau bruit, j'amorce une reprise de contact avec la publication d'une demi-douzaine de nouveaux relevés de son à venir cette semaine. Les relevés de son sont une exploration du territoire géographique catalan, par le biais de courtes phonographies, des instantanés sonores particuliers, commentés.

 

Ce qui était au départ et qui se situe toujours entre le passe-temps et l'audioguide-de-bord prend un peu plus la forme d'un projet, formalisé en l'occurrence sur Aporee :: maps, cette carte sonore participative conçue et gérée par Udo Noll (lire notre entretien Topographie et radiophonie sur Syntone).

 

Afficher la carte. Joli, non ? ;-)

Lire la suite

Sommes-nous tous devenus sourds ?

Publié le 30 Juin 2010 par beau bruit dans Réflexions

Nous vivons dans un monde sonore du premier cri au dernier souffle
Sommes-nous aveuglément sourds à tout ce qui nous entoure
Tout juste capables de nous indigner du bruit de l’autre le voisin

Par ce manifeste
nous affirmons
le droit de chacun à vivre pleinement la dimension sonore de son existence

tels
la qualité sonore des espaces publics des espaces privés
les sons de nos objets et des outils
la sonorisation des spectacles
la radio créative et créatrice
des sons pour dire une voix pour être
une technique son sensible et imaginative
des initiatives industrielles en faveur du sonore
des mémoires orales encore vives
l’exploration sonore dès l’enfance
l’écoute des paysages
le son à l’image
et tant d’autres

nous constatons
la méconnaissance générale de l’histoire humaine et technique du son
l’ignorance fréquente de la physiologie de l’audition de la phonation
une résignation à la médiocrité

nous refusons
que l’être humain se prive d’une source de satisfaction sensorielle indispensable à son équilibre
nécessaire à la constitution de sa mémoire à la formation de son esprit
à l’enrichissement de son imaginaire à sa vie en société

nous dénonçons
la faible reconnaissance de la dimension sonore dans nos vies professionnelles et au quotidien

nous proposons
une mise en évidence de l’étendue des domaines sonores
une valorisation de ses acteurs organismes recherches créations productions et cætera

nous décidons
de réunir les Etats généraux du son
pour établir des constats communs
pour définir ensemble des propositions à concrétiser d’urgence

nous lançons ce jour
un appel à doléances
à chacun professionnel ou non
à partir de votre expérience du sonore
vos colères vos désirs vos satisfactions

Faîtes-nous part
de vos constats
de vos propositions

Vos dires construiront les Etats généraux du son

 

 

• J'ai appris hier avec tristesse l'abandon du projet Centre du son, centre de ressources des domaines du son basé dans le Nord de l'Isère. Ce projet prévoyait la fondation de plusieurs lieux consacrés à l'archivage sonore, à l'exposition, à la formation, à l'éducation, à la recherche. Le même message reçu hier annonce la liquidation de l'association et la fermeture du site internet début juillet. J'ai voulu sauver ce beau manifeste, qui avait présidé à la tenue des États généraux du son en 2006 et qui est toujours d'actualité, avant qu'il ne disparaisse du net.

 

• Cependant, ne désespérons pas, car se tient au même moment une initiative réjouissante, en ces journées de l'écologie sonore organisées par le Centre de découverte du son de Cavan dans les Côtes d'Armor, qui figurait parmi les acteurs de premier ordre des États généraux du son.

 

Étienne Noiseau.

Lire la suite

Contradictions et contrariétés acoustiques d'un microcosme roulant

Publié le 10 Juin 2010 par beau bruit

Dans l'autocar départemental, au beau milieu du bruit de la radio imposé par le chauffeur à tous les passagers comme cela arrive très souvent (cf. Relevé de son n°1), quelques adolescents, garçons et filles, discutent, s'exclament, rigolent bruyamment, dans un esprit pour une fois plutôt bon enfant.

 

Quelques kilomètres après le départ, le chauffeur chauffé aux oreilles s'empare du micro donneur d'ordres et, de façon pas très courtoise, exige “du calme dans le fond, parce que vous n'êtes pas tout seuls.” Son intervention ne produit pas assez d'effet à son goût car, au prochain arrêt, il se lève et parcourt tout le bus afin de parler aux jeunes. Lorsqu'à son retour il passe à côté de moi, je lui demande s'il peut couper la radio car cela me dérange. Il répond entre ses dents : “Ah non, ça, ça n'est pas possible.”

 

Au moment de descendre à mon arrêt, j'apprendrai du chauffeur qu'en poste depuis une dizaine d'heures, il avait pour se détendre plus besoin de musique que moi de calme, et qu'il regrette que le système de sonorisation du bus pourtant tout neuf ne permette pas de diffuser la radio en cabine seulement.

 

On n'est pas sorti de l'auberge.

Lire la suite

Le petit-duc est dans la place (Relevé de son n°9)

Publié le 6 Mai 2010 par beau bruit dans Relevés de son

[Cliquez sur le rond rouge pour écouter]

 

Le petit-duc est dans la place – Ille 24/04/2010 22h21 4'47

 

C'est le printemps, il fait beau, les oiseaux chantent... surtout le petit-duc scops qui est revenu sur le Foiral, la place la plus large de la ville, plantée de vieux platanes et utilisée essentiellement en tant que parking. Apparemment il se trouve en pleine forme. Du haut de son arbre, il est peu effarouché par l'activité urbaine encore importante à cette heure et marque de sa double-note flûtée impossible à ignorer tout le quartier à la ronde.

Lire la suite

Afficher plus d'articles

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 > >>